Des drones portatifs pour remplacer les smartphones

Des drones portatifs pour remplacer les smartphones

Les drones deviennent de plus en plus sophistiqués et devraient bientôt supplanter certains rôles actuellement joués par les smartphones. Voici 3 concepts de la firme frog.

Des drones portatifs qui interagissent avec les utilisateurs

Lors d’un discours le 14 mars dernier au South by Southwest Interactive Festival (SXSW Interactive 2015), Adam Pruden, de la société frog, spécialisée dans le design et l’innovation depuis 1969, a dépeint ce que pourrait être l’avenir des drones dans un futur proche.

La technologie des drone progresse rapidement et ces robots volants sont déjà employés à diverses tâches, comme l’agriculture ou la capture vidéo. Ils sont également considérés comme un moyen efficace d’accéder à des endroits difficiles pour livrer des fournitures lors de crises humanitaires. Et comme les drones deviennent de plus en plus intelligents, leurs capacités commencent à refléter celles des smartphones.

Selon Pruden, l’avenir des drones réside dans leur interaction avec les utilisateurs, d’autres personnes et les objets dans l’espace public. Ils pourraient même posséder leurs propres voies aériennes avec des stations de recharge pour les longues distances. Spéculations ? Pas vraiment, Purden est venu avec des dessins conceptuels de drones portatifs. Voici 3 d’entre eux.

Breathe

Le Breathe est un petit drone en plastique qui se fixe sur votre épaule lorsqu’il n’est pas en cours d’utilisation. Il s’agit d’un détecteur de niveaux de pollution dans le voisinage immédiat, avec filtrage de l’air grâce à une petite hélice cachée à sa base.

Lorsque les niveaux de pollution sont trop élevés, l’hélice propulse le drone dans les airs, où il papillonne devant le visage de son utilisateur, activant ses filtres anti-pollution afin que ce dernier puisse respirer un air non-vicié.

Parasol

Le Parasol est un drone météo qui s’accroche en temps normal à la ceinture et porté comme un bijou. Conformément à sa fonction de bijou, le drone est… en or. Mais le Parasol n’est pas seulement un objet de mode. Il est rempli de capteurs d’humidité et de température qui peuvent détecter exactement lorsque le temps risque de virer au pire.

Si les niveaux de rayonnements ultraviolets sont trop élevés ou si la pluie commence à pointer le bout de son nez, les hélices du drone se déploient, envoyant ce dernier au-dessus de la tête de l’utilisateur. Ses hélices ajustent en permanence sa position pour protéger l’utilisateur de l’environnement, servant de parasol ou bien de parapluie.

Flare

Le Flare est un guide et un navigateur à la fois. Son design n’est d’ailleurs pas sans rappeler celui d’une boussole (photo de l’article). Il est fait de métal, de verre, de clips et d’un bracelet acrylique.

Lorsque l’utilisateur recherche un lieu, comme un établissement de restauration ou un magasin de mode, il commande vocalement ce qu’il souhaite trouver au drone, lequel s’envole pour repérer l’environnement en planant à plusieurs mètres devant à son propriétaire, le guidant à travers la ville.

Des drones partout ?

Bien sûr, ce type de drones risque de soulever certaines questions à mesure qu’ils proliféreront. En effet, dans un monde rempli de drones bourdonnant en permanence au-dessus de nos têtes, ils pourraient affecter nos comportements. « Nous prévoyons que davantage de technologies et de dispositifs s’envoleront vers le ciel, mais nous devons soigneusement planifier et concevoir ces objets de manière à améliorer nos vies plutôt qu’à les perturber« , a conclu Purden.

Crédit photo : frog

Texte original

 

Laisser une réponse

EXEMPLE DE REDACTION

COORDONNEES

320, Impasse des Elfes
34500 BEZIERS - FRANCE
Tél : +33 06.84.51.78.13
http://www.chrisdasilva.fr
christophe34500 @ gmail.com